Livraison gratuite pour les commandes de 75$ et plus. Voir les détails

L’entretien planifié : un outil payant

Vous venez de choisir avec soin vos fours, réfrigérateurs, machines à glace et autres pièces d’équipement que vous utiliserez au quotidien. Que faire, maintenant, pour vous assurer qu’ils vous offrent de bons et loyaux services aussi longtemps que possible?

On pense souvent à tort qu’il suffit de s’assurer que l’équipe à l’interne nettoie régulièrement ces appareils pour qu’ils restent beaux et fonctionnels durant des années. La vérité, c’est qu’il faut aussi prévoir un programme d’entretien planifié, qui permet de voir et d’aller là où le personnel en place ne va pas. 

Offert par des entreprises spécialisées, un tel programme a trois grands objectifs :

  1. S’assurer que votre équipement fonctionne le mieux possible;
  2. S’assurer que votre équipement dure aussi longtemps que possible;
  3. S’assurer que votre équipement  fonctionne de façon aussi éco énergétique que possible.

En prime, c’est une précieuse solution antistress, car il vous évitera probablement un bris inattendu pouvant vous coûter des milliers de dollars de gaspillage de nourriture, voire en ventes perdues advenant que ce bris vous prive d’un élément de production critique.

Vous savez qu’un programme d’entretien planifié est tout autant une protection pour vos appareils que pour l’efficacité de votre entreprise et la santé de votre système nerveux. Voici 7 critères à tenir compte dans le choix d’un fournisseur.

  1. Idéalement, on choisit celui qui assure déjà l’entretien et les réparations de l’équipement en place.
  2. Certaines compagnies consentent un rabais à l’achat de pièces ou du taux horaire de leur réparateur si le client a adhéré à leur programme d’entretien planifié.
  3. Une personne qui connaît bien votre installation travaillera plus efficacement, en plus de repérer plus aisément une anomalie ou un problème latent.
  4. Une entreprise qui vient d’ouvrir ses portes demandera peut-être un prix moindre, mais son personnel aura-t-il l’œil aiguisé du spécialiste aguerri?
  5. Le fournisseur doit faire preuve de souplesse. Par exemple, une cantine saisonnière peut nécessiter des vérifications moins fréquentes qu’une cuisine d’hôpital qui fonctionne jour et nuit.  
  6. Il faut savoir à l’avance à quel moment le travail sera fait. En disposant de cette information, vous pouvez faire le nécessaire pour assurer la présence d’un membre du personnel qui pourra voir ce qui est fait et, du coup, recevoir des conseils sur ce qui peut être effectué entre les visites pour garder les appareils en parfait état.
  7. Un bon programme d’entretien planifié est bien plus qu’un simple aide-mémoire avec des cases à cocher. On y notera des points ou des observations dont il faut tenir compte lors du nettoyage et de l’opération des équipements.

Participez activement au programme d’entretien planifié en habituant vos employés à noter toute anomalie qu’ils pourraient déceler au fil des semaines permettra de maximiser votre investissement.

 Voici une liste d’équipement qui peuvent bénéficier d’un plan d’entretien :

  • les équipements de réfrigération
  • les équipements de cuisson qu’ils soient gaz, électrique et vapeur
  • les équipements de lavage
  • les équipements de maintien de température
  • les équipements de nouvelle génération
  • les équipements de ventilation et de climatisation

En résumé, un entretien planifié peut éviter bien des casse-têtes avec un bris qui survient sur un équipement mal entretenu. Ce bris se produit souvent en pleine période de pointe.

 

Cuisines commerciales  _ Entretien préventif

Commentaires

Bonjour,

La micro Brasserie Le Naufrageur me réfère à vous pour un comptoir en stainless.

Es-ce possible d'avoir un prix pour 30''x96'' que je vais seulement déposer sur des boitiers déjà existant?

Merci
Raphaël
Umi Yama

Raphaël Guité

posté le 2018-03-15 13:30
Excellent article !

Dino Bertin

posté le 2016-10-02 10:22

Envoyer votre commentaire




* Champs obligatoires

Suivez-nous
sur les médias sociaux

S'inscrire
à notre infolettre

|